contact us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right.

         

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

JOURNAL BIENNALE COI 2018

Retours d'expériences (extraits)

TJP

IMG_7078.jpg

Samuel M.
J’ai appris que souvent le terme de chercheur et d’artiste s’entremêlent et se confondent.
En effet, il n’y avait pas de frontière entre les disciplines comme l’évoquait le premier soir Anne Ayçoberry. “Il n’y a que de la porosité.”

Léozane W.
Le lien entre les oeuvres des Giboulées peut donc se faire ici, à la croisée des trois notions du COI : toutes interrogent notre rapport au Monde en tant qu’humains.

Sommes-nous humains car humanistes ?
Nous classons-nous dans la catégorie scientifique des animaux ?
Quelle image un corps nous renvoie-t-il et pourquoi ?
Pourquoi ce corps inerte me confond-il lorsqu’il est animé ?
...Sont autant de questionnements qui peuvent apparaître au cours de la Biennale,
et qui se recoupent entre des oeuvres qui n’ont, à priori, rien à voir entre elles.

Sofia N.
Mais quelle est réellement la frontière, la limite du vivant et du non-vivant ?
Comment cette confrontation se transforme-t-elle en relation, en interdépendance sur scène ?
Les marionnettes, qui peuvent prendre diverses formes selon les cultures et les civilisations, sont de véritables fictions matérialisées, des créatures dégageant une présence qui nous touche, nous interpelle.

Lylia H.
Il a suffi d’un fil, auquel était suspendue une pomme, pour voyager et faire connaître à l’usager le sensible du corps, le présent, le maintenant ; qu’il ait pu se réconcilier avec son être, qu’une connexion renaisse entre le corps, les muscles, les articulations, la suspension du corps dans la gravité de l’espace. « La pomme a été un très bon support, une porte d’accès vers le mouvement…. S’engager dans la structure de l’espace….habiter l’espace ; être en relation avec les autres aussi » (témoignage d’Emeline Tournaire).

 Margaux L.
A partir de Foucault, Giorgio Agamben propose lui aussi une définition :
« J’appelle dispositif tout ce qui a d'une manière ou d'une autre, la capacité de capturer, d'orienter, de déterminer, d'intercepter, de modeler, de contrôler, d'assurer les geste, les conduites, les opinions et les discours des êtres vivants ».
Ainsi, chaque artiste met en jeu des variétés d'expériences sensorielles pour aborder son oeuvre et transporter le spectateur dans sa création.

Marjorie C.
Le corps du spectateur n'a de cesse d'être sollicité dans cette biennale qui offre de nouvelles perspectives à celles du spectacle vivant. (...) L'être humain y est fréquemment renvoyé à sa finalité par des artistes et leur discours sur une oeuvre illustrée par la danse, le spectacle de marionnettes,... posant la question de la place de l'individu sur terre.
Cette démarche pourrait se conclure par une citation du spectacle Artefact :
« Que reste-t-il du blanc une fois que la neige fond ? ».

Chloé A.
Les démarches des artistes invités prennent une forme toute particulière dans le cadre des Giboulées ; elles sont amenées à faire corps avec cette énergie singulière créée par les festivaliers, pour transcender leurs origines et s’étendre au-delà de la triangulation, vers une forme et une sensibilité nouvelles, parce que partagées dans cette constellation dont les limites sont infinies. Cette idée de créer « au-delà », c’est l’idée de ce festival, car Renaud Herbin expliquait lui-même lors de notre interview cette démarche d’ajouter des mots nouveaux autour de cette triangulation corps-objet-image à chaque nouvelle année de Giboulées, pour étendre la réflexion et la création vers de plus vastes horizons.

Margot W.
Ainsi, l'expérience qui m'a le plus marquée au cours du festival est le fait que, paradoxalement, l'incompréhension crée la compréhension lors d'une pièce : soit parce que la langue nous fait défaut et qu'il nous faut alors développer d'autres facteurs et être attentifs à d'avantages d'éléments pour comprendre et nous laisser imprégner par l’œuvre, soit parce que la construction de la langue n'est pas celle dont on a l'habitude et que ceci nous oblige à la reformuler pour la comprendre, la faisant ainsi nôtre.

GÉNÉRIQUE

TJP

 
cpac rendu - 1.jpg

Enquête et datas : les étudiants du chantier COI en Master 1 Conception de Projets Artistiques et Culturels, avec Chloé AGNIMEL, Marjorie CAPRON, Lylia HAMITOUCHE, Margaux LIMONET, Samuel MEYER, Sofia NOBREGA, Léozane WACHS, Margot WEITE

Artistes intervenants : Michaël CROS & Christophe LE BLAY

Coordination TJP : Delphine VERGER

un grand merci aux artistes et aux festivaliers pour leur coopération.

 

samedi 24 mars

TJP

 
 

Mise en jeu de l'enquête sur les artistes, les oeuvres et les festivaliers des Giboulées 2018 par les étudiants CPAC / playing with the results of the investigation about artists, works, and festival-goers, by the CPAC students
(c) MC


coucher de soleil en altitude / sunset at altitude
(Floe, Jean-Baptiste André)
(c) MC

vendredi 23 mars

TJP

 
 

Corps objets images, quand les couleurs trouvent refuge dans nos têtes / Bodies objects images, when colors find refuge in our heads.
(c) Lylia CPAC

JproGib.jpg

Définir le champ d’investigation des arts liés à la triangulation ouverte corps-objet-image,
en s’appuyant sur les projets présentés par Alice, Carine et Yvan et leur 3 parrainages.
Des technicités virtuoses aux chaînes d’incertitudes, par où passe la tentative d’échappée au « faux réalisme » ?
La marionnette comme hésitation qui agit –
celle qui nécessite le laboratoire ou castelet (boîte blanche ou noire) pour (se) manifester.
Quelles relations entretient-elle aux bouleversements terrestres, ceux là même qui touche Gaïa ?

By the projects presented by Alice, Carine, Yvan and their 3 sponsors,
qualify the field of investigation of the arts connected to the opened triangulation body-object-image.
From the technicalities virtuosos to the chains of uncertainties, where the attemps of breakaway in the “false realism” takes place?
The puppet as hesitation to act  / the need of a laboratory or a castelet (white or black box) to (be) reveal(ed).
What relations has it in the ground upheavals, those which affect Gaïa?

Un extrait de l'ouvrage de Bruno LATOUR, Face à Gaïa (Les empêcheurs de penser en rond / La découverte, Paris, 2015) a contribué aux riches échanges. www.bruno-latour.fr
« La capacité du corps [attention : il ne s’agit plus de celui des ingénieurs !] à s’adapter à des stimuli stressants et le rôle d’une mauvaise adaptation au stress dans le déclenchement des maladies humaines ont été longuement étudiés. Le facteur de libération de la Corticotropine (CRF) un peptide de 41 radicaux, et ses trois peptides de structure similaire, urocortin (Ucn) 1, 2 et 3, jouent des rôles importants et divers pour coordonner les réponses du système endocrinien, autonome, métabolique et comportemental au stress. La famille de peptides du CRF et ses récepteurs se trouvent impliqués dans la modulation d’autres fonctions comme l’appétit, l’addiction, l’audition et le développement neuronal, et agissent de façon périphérique sur les systèmes endocriniens, cardiovasculaire, reproductifs, gastro-intestinal et immunitaire. Le CRF et ses ligands agissent initialement en s’attachant à des récepteurs couplés à une protéine-G (GPCRs).»

Journée professionnelle & présentation de 3 projets artistiques en présence de Frédérique Aït Touati, Bruno Latour, le membres du comité de rédaction de la Revue COI #03 et les professionnel.le.s de production – diffusion  des arts de la marionnette et/ou transdisciplinaires.
(C)KLB

jeudi 22 mars

TJP

 

Quand le corps actionne l'objet pour raconter une histoire...qui anime qui ? / When body moves the object to tell a story... who is animating who ? 
(Open the Owl, Renaud Herbin)
(c) Margot CPAC


Mots de Bruno Latour (Inside, Bruno Latour & Frédérique Aït Touati)

"L'espace mental est lié à l'espace géographique"
"Nous sommes perdus politiquement et cosmologiquement" 
"Nous sommes peut-être en train de vivre une nouvelle Renaissance"
et enfin :
" Nous sommes des animés parmi des animés"
ou peut-être aussi : "nous sommes désanimés parmi des animés"

"Mental space and geographical space are connected"
"We are politically and cosmologically lost"
"We are maybe presently living a new Renaissance"
and at least :
"We are animated persons among animated beings"
or maybe (double meaning in french): "we are unanimated persons among animated beings

par Chloé CPAC

mercredi 21 mars

TJP

 
 
 
 

 
 Canard perché avec vue sur lac / Duck, friends of death [Fabrizio Montecchi -  Le canard, la tulipe et la mort ] La forêt comme paradis / the tree hiding the forest [Skappa -  A ] Arbre conque / choreographic tree [Jordi Gali -  Maibaum )  before the "Zone critique"[tomorrow  INSIDE,  conférence de Bruno Latour mise en scène par Frédérique Aït Touati] (c) Margot CPAC

Canard perché avec vue sur lac / Duck, friends of death [Fabrizio Montecchi - Le canard, la tulipe et la mort]
La forêt comme paradis / the tree hiding the forest [Skappa - A]
Arbre conque / choreographic tree [Jordi Gali - Maibaum)

before the "Zone critique"[tomorrow INSIDE, conférence de Bruno Latour mise en scène par Frédérique Aït Touati]
(c) Margot CPAC

 

mardi 20 mars

TJP

 
 

retours d'expérience #WEMERGE / MISE EN CORPS - AULA Palais Universitaire,
partenariat Les Giboulées & SUAC Master Critique-Essais de la Faculté des Arts de Strasbourg.

Détonations au milieu de l'automne
Vitalités en attente sur parcelles réfléchies
Papillon de nuit
Déséquilibre pour inventaire des matières
La valse des pommes et nos amours en tutu
Cycles et nature morte
Corps en fusion

Fall detonations
Waiting for vitality on reflected plots
Moth
Loss balance to list
Apples' waltz and loves in silk dress
Still life
Bodies' fusion
(c) Sofia CPAC

 

Qui suis-je ? Sous la voûte. Dans le rouge / Who am I ? Under the arch. Over in the red
(c) Marjorie CPAC

FicheDeSalle WEMERGE.jpg

lundi 19 mars

TJP

 
 

 Un verre, un carnet, un téléphone, un échange humain sur le non-humain / A drink, a notebook, a phone, a human discussion about the non-human (c) Marjorie CPAC

Un verre, un carnet, un téléphone, un échange humain sur le non-humain / A drink, a notebook, a phone, a human discussion about the non-human
(c) Marjorie CPAC

 Apparition d'un corps derrière l'image / And then a body appears behind the image ( Nos Amours,  Julie Nioche) (c) Margot CPAC

Apparition d'un corps derrière l'image / And then a body appears behind the image
(Nos Amours, Julie Nioche)
(c) Margot CPAC

 
 Amit Drori, première pierre sur l'édifice des Giboulées 2018 / Amit Drori, first stone on the buiding of the Giboulées 2018 (c) Lylia CPAC

Amit Drori, première pierre sur l'édifice des Giboulées 2018 / Amit Drori, first stone on the buiding of the Giboulées 2018
(c) Lylia CPAC

 

dimanche 18 mars

TJP

mots des Giboulées / Giboulées' words
 

Julika Mayer : « ...vivre joyeusement avec ses morts...» (à propos de ses marionnettes-Les Vieilles) / « live happily with the dead people » (about her old ladies puppets)  
interview du 18/03/18 15h au Foyer de la Biennale, par Margot CPAC

un enfant dans le public (durant Solace de Uta Gebert) : « Il y a quelque chose derrière le garçon : c’est quoi ? ah non ! C’est qui ? » / « There is something behind the boy: what is it? oh no ! who is it? » 
entendu par Chloé CPAC

voix off (Artefact, Joris Mathieu) : « qu’advient-il du blanc quand la neige fond ? » / what happens to the white when snow is melting ? » 
entendu par Chloé et Marjorie CPAC


 
 

sans titre / untitled
(c) Sofia CPAC

quand la matière touche l'humain (main de Julika Mayer) / when the matter touches the soul (Julika Mayer's hands)
(c) Lylia CPAC

chantier en cours / work in progress
(c) Sofia CPAC

Les Revues suspendues du TJP / Suspended Revues of the TJP
(c) Sofia CPAC 

samedi 17 mars

TJP

 
 

 
 on réchauffe les corps sur un souffle oriental à la soirée after / bodies warming up on an oriental breeze at the after party  (c) Chloé CPAC

on réchauffe les corps sur un souffle oriental à la soirée after / bodies warming up on an oriental breeze at the after party

(c) Chloé CPAC

 jiboulaïofzedaï : course poursuite entre métal et voile / a chase between metal and veil) (Ola Maciejewska & Christophe Le Blay)  (c) Chloé CPAC

jiboulaïofzedaï :
course poursuite entre métal et voile / a chase between metal and veil)
(Ola Maciejewska & Christophe Le Blay)

(c) Chloé CPAC

 

l'avant Giboulées / before Giboulées

TJP

études du paysage des artistes des Giboulées 2018 / mapping Giboulées 2018 artists
(Master 1 Conception de Projets Artistiques et Culturels (CPAC)

(c) KLB


Exploration matière & architecture à l'Aula (Université de Strasbourg) pour  #wemerge / matter & architecture exploration at Aula (university of Strasbourg) for #wemerge

(Master 2 Critique Essais, écriture de l'art contemporain)

(c) MC